Pourquoi il faut démanteler Facebook

C’est un débat essentiel qui a récemment été porté sur le devant de l’actualité dans une tribune parue le 9 mai dernier dans le New-York Times et signée Chris Hughes, l’un des co-fondateurs de Facebook.

Facebook est devenu trop gros et trop puissant. Je ne travaille plus pour Facebook depuis longtemps mais je me sens responsable de son évolution. Nous n’avons pas assez réfléchi à la manière dont l’algorithme du News Feed pouvait modifier notre façon de penser, influencer les élections ou donner une telle importance aux dirigeants nationalistes. Et je suis inquiet que Mark se soit entouré d’une équipe qui renforce ses convictions au lieu de les défier.

Après quelques jours de silence, Mark Zuckerberg a précisé que le démantèlement n’était non seulement pas au programme mais que c’était une idée contre productive, arguant que, justement, la taille et les ressources financières de Facebook leur permettait de lutter comme personne contre les faux comptes, les contenus nocifs, « empêcher les ingérences dans les élections, nous assurer que nous avons les bons outils de confidentialité » avant de conclure « je ne pense vraiment pas que […] démanteler l’entreprise va les régler.»

Mais à deux ans des prochaines élections présidentielles américaines, les événements ont pris une nouvelle tournure, là où toute la classe politique est encore traumatisée par les ingérences mises à jour lors de la précédente élection. Elisabeth Warren en tête, suivie par Bernie Sanders – tout deux candidats à l’investiture démocrate – ont anticipé l’appel de Chris Hughes et promis dès le mois de mars qu’ils s’attaqueraient aux pouvoirs démesurés des géants des technologies (GAFA) s’ils arrivaient au pouvoir. Elisabeth Warren a même fait référence au président Theodore Roosevelt qui s’attaqua jadis à l’empire pétrolier Rockefeller. « L’Amérique a une longue tradition de démantèlement des groupes quand ils deviennent trop dominants. Notre pays a besoin d’une application plus forte des règles antitrust et nous en avons besoin maintenant. » 

Du côté des républicains, on affirme que le démantèlement de ces champions ferait le jeu des géants chinois (Wechat…) non soumis aux mêmes règles.

Mon opinion sur le sujet est qu’il faut effectivement démanteler Facebook mais pas forcément pour des raisons politiques et électorales, même si celles-ci sont fondamentales pour nos démocraties.

Pour moi, la première et principale raison est que Facebook est devenu totalement incontrôlable, et les derniers événements l’ont prouvé avec une affligeante régularité. Mark Zuckerberg n’a cessé de venir s’excuser a posteriori, devant le Congrès, devant le Parlement Européen, pour des dérives qu’il n’avait pas pu ou su anticiper. Hier, nous apprenions que 2.2 milliards de faux comptes (!) avaient été supprimés au premier trimestre 2019. Alors que les dirigeants du réseau social voudraient présenter cela comme une victoire, comment ne pas être consterné à l’idée qu’un nombre aussi impressionnant de faux comptes aient pu être créés en toute impunité ? Le vrai problème de Facebook n’est pas la volonté de leurs dirigeants mais leur incapacité à faire ce que l’on exige d’eux. Cela va bien au-delà du phénomène des fake news ou des ingérences électorales, c’est un véritable problème de fond, celui du fonctionnement de la plateforme en elle-même qui est nourrie et animée de manière totalement décentralisée par les centaines de millions d’utilisateurs eux-mêmes, et hors de tout contrôle a priori. Pendant que j’écris ces lignes, des centaines de faux comptes ont pu être créés, des campagnes de propagandes ont pu être lancés sans que les administrateurs de la plateforme en aient eu connaissance.

La deuxième raison, intimement liée à la première, est que si Facebook, pour répondre aux besoins de modération que j’évoque, se met à opérer un contrôle a priori des contenus, cela reviendra à conférer à une entreprise privée américaine un droit extravagant de vie et de mort sur ces mêmes contenus, sans que ce droit puisse être contrôlé par une autorité véritablement indépendante et suffisamment globale pour s’imposer à grande échelle, hors de tout conflit d’intérêt. Car, pour ne prendre que cet exemple, déterminer qu’une information est une « fake news » est loin d’être simple. Si l’on met de côté les délires complotistes, comment pourrons-nous avoir la garantie qu’une information n’est pas supprimée parce que, bien que parfaitement réelle, elle déplaît à un leader politique en place ou à un puissant annonceur ?

La troisième raison enfin est que Facebook, plus que tout autre média au monde (car c’est un média au sens premier du terme) peut désormais contrôler, via son algorithme, ce que des milliards d’individus vont voir lorsqu’ils se connecteront au réseau social et, par extension, ce qu’ils ne verront jamais. La plateforme, couplée avec Instagram qui fait partie du même groupe, dispose ainsi d’un pouvoir de manipulation et de suggestion totalement délirant. Du jamais vu dans l’histoire de l’humanité ! Elle décide avec quels amis vous allez être en relation, quels sont ceux qui vont littéralement disparaître de votre horizon, quels sont les marques que vous allez croiser, quels sont les partis politiques dont les idées vont s’afficher sur votre mur et ceux dont vous n’aurez jamais accès aux idées… Comme le disait récemment un de mes amis, « tout ce qui était du domaine du libre arbitre de chaque individu, le choix de ses informations, de ses amis, de ses destinations, de ses musiques, de ses lectures,… tout est désormais contrôlé par l’algorithme. C’est la perte d’une liberté fondamentale. »

Alors je rejoins Chris Hughes quand il évoque le fait que Facebook est devenu un monstre et je n’incrimine même pas Mark Zuckerberg car j’ai l’intime conviction que ce monstre est devenu totalement hors de contrôle. Mais au moment où nous voyons apparaître les prémices de l’intelligence artificielle qui pourraient amplifier encore la puissance de la plateforme, je crois qu’il est vraiment urgent de démanteler Facebook.

A suivre…

2 réflexions sur “Pourquoi il faut démanteler Facebook

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s