Les réseaux sociaux et le paradoxe de considération par les dirigeants

Importants les réseaux sociaux ? Essentiels à la réputation des organisations ? Dangereux ? Influents ? Insignifiants ? J’ai toujours été frappé et je le suis de plus en plus par la manière avec laquelle les dirigeants les considèrent dans un contexte professionnel.

C’est très ambivalent. Il y a d’un côté la certitude que notre société est devenue digitale, sociale, connectée, que les conversations en ligne sont un phénomène majeur qui permet de comprendre les nouveaux équilibres démocratiques mais également les tendances de consommation de millions d’individus, qu’il faut recruter des « digital strategists »… Et puis, de l’autre côté, il y a le sentiment que ce sont des plateformes sans intérêt où se déversent des flots émotionnels délirants, où la vulgarité, la manipulation, les faux-semblants, l’agressivité entre les membres règnent en maîtres. Dans leur assez grande majorité, les dirigeants parlent de tout cela comme si c’était un monde à part dont ils perçoivent l’importance mais dont ils tiennent à s’extraire avec un brin de condescendance.

D’ailleurs, ils n’y sont que très peu présents à titre personnel, se vantant dans les dîners en ville et dans les réunions de direction de ne pas être sur ces plateformes méprisables, de ne finalement pas être concerné par toute cette agitation.

Pour moi, cette distance revendiquée et assumée un peu comme une vanité pose une vraie question, celle de la compréhension par ces mêmes dirigeants de la société telle qu’elle est, de ses inclinaisons et des mécanismes de formation de l’opinion. J’ai le sentiment – et mon expérience professionnelle m’en a souvent apporté la confirmation – que si nous assistons à tellement de crises réputationnelles, c’est précisément parce qu’un fossé s’est creusé entre ceux qui sont aux commandes et les différentes audiences avec lesquelles ils sont en contact. Comme si les organisations ne savaient plus rien de leur niveau d’exigence, qu’elles étaient devenues aveugles et sourdes sous l’impulsion de leurs dirigeants. Or, n’est-il pas au cœur de la mission d’un stratège que de comprendre l’environnement dans lequel évolue son organisation ? N’est-il pas essentiel de comprendre le présent pour anticiper le futur ?

Je ne fais pas l’apologie des réseaux sociaux et de ce qui s’y passe. Je dis simplement que ce sont des plateformes conversationnelles qui sont devenues « mainstream » et incontournables depuis plusieurs années déjà et que c’est une faute, en 2019, de la part des dirigeants, qu’ils soient à la tête d’entreprises ou d’organisations du secteur public, de ne pas s’y intéresser personnellement, en profondeur et sérieusement.

D’ailleurs, je serais curieux de savoir quelle part de l’enseignement est consacrée à la compréhension de la société telle qu’elle dans les grandes écoles qui forment celles et ceux promis aux plus hautes responsabilités. Reçoivent-il des cours sur l’influence digitale, sur la gestion de la réputation, sur les mécanismes émotionnels d’embrasement de l’opinion ? Sont-ils formés à l’intelligence online et aux techniques de monitoring et de veille ?

A vrai dire, je n’en sais rien (et si vous le savez, je serais heureux que vous le partagiez) mais une chose est sûre, ils devraient l’être, pour le bien des organisations qu’ils vont être appelés à diriger, pour ne plus considérer toute ça comme une agitation futile et bruyante d’individus à la marge.

Si rien n’existe, il serait peut-être intéressant de créer un cursus spécifique destiné aux futurs dirigeants et dont l’essentiel des matières tournerait autour de la compréhension des ressorts de la société à l’ère du web social afin de les préparer à piloter des stratégies dans des conditions de bonne compréhension des environnements connectés. Cela éviterait sans doute de se prendre grand nombre de murs.

A suivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s