Antivax : Quand l’individualisme fait de la résistance

Lorsque je regarde celles et ceux qui défilent dans les rues pour protester contre le pass sanitaire, lorsque j’écoute leurs commentaires et leur raisonnement en télévision et sur les réseaux sociaux et que je tente d’analyser leur dialectique, je me rends compte que ce sont des gens qui tentent d’ériger le droit à l’individualisme au rang de liberté fondamentale.

« J’ai le droit de faire ce que je veux » … « Personne ne peut m’imposer quoi que ce soit » … « Si j’ai pas envie de me protéger, c’est mon droit » … « Nous sommes en dictature dès lors qu’on me force à faire quelque chose que je ne veux pas faire »

Quand je les entends et que je les lis, je ne peux m’empêcher de penser à ces gens qui réfutent depuis des années les impératifs de développement durable et qui, sur le même ton péremptoire et autoritaire et ce, depuis des décennies, clament avec le même aplomb qu’ils ont droit de prendre l’avion quand ça leur chante, qu’ils peuvent bouffer ce qu’ils veulent, qu’ils roulent avec les bagnoles polluantes si ça leur fait plaisir, qu’ils n’ont pas à se faire chier à trier leurs déchets et que, si la planète flambe, eh bien c’est pas leur faute !

Le 3ème des 17 objectifs de développement durable prônés par l’ONU dans son agenda 2030 est ainsi libellé : « Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge sont des conditions essentielles au développement durable. »

« A tous »… Oui, vous avez bien lu, « Tous » est répété deux fois dans la formule. Ce n’est sans doute pas un hasard.

Ces Antivax qui bâtent le pavé et placent leur liberté individuelle au-dessus de toutes les autres libertés et responsabilités collectives illustrent selon moi ce que l’homme a de plus détestable dans nos sociétés modernes : cette conscience exacerbée de soi parée de l’inconscience de l’autre.

En Thaïlande, des citoyens manifestent et appellent à la démission du gouvernement pour ne pas avoir pris la mesure de l’épidémie et ne pas avoir lancé de campagne de vaccination. En Uruguay, plus de 65% de la population est vaccinée et le pays n’enregistre plus de mort du COVID depuis quelques jours. En Afrique, de nombreux pays prient les pays riches de leur laisser des doses de vaccin. Mais en France, 200 000 personnes hurlent pour qu’on leur laisse faire ce qu’ils veulent au mépris de l’autre et de tous ceux qu’ils pourraient contaminer.

Ils vivent sans doute dans une bulle. Dans un autre monde, certainement.

Mais je m’en voudrais de pointer le comportement uniquement des autres, comme si j’étais moi-même un modèle de vertu. Je n’en suis pas un.

Nous avons tous contribué à créer et faire prospérer cette société consumériste et matérialiste qui sacralise le règne de l’individu et sa prédominance absolue sur la communauté.

Voilà où cela nous a conduit.

Encore une fois, je n’ai de leçon à donner à personne mais je voulais juste partager ce que le spectacle affligeant de ces manifestations, heureusement minoritaires dans la société, m’inspire.

Cela ne fait aucun doute dans mon esprit, l’individualisme est un virus social mortel à l’échelle de la société.

2 réflexions sur “Antivax : Quand l’individualisme fait de la résistance

  1. En effet, les sources du mouvement antivax prend ses sources dans celui de la société de consommation (produit de l’économie néolibérale). Nous savons tous que celle-ci a été développée au début des années cinquante avec l’introduction de l’aspirateur, de la télé… Aujourd’hui l’individu, esclave du matérialisme et irresponsable glande les rayons des hypermarchés et des centres commerciaux. Dès la naissance la vie vous est offert sur un plateau en or via . Enlevez le moindre produit serait considéré comme un acte sacrilège face à ce nouveau Dieu nommé ‘consommation’ Ainsi les Antivax sont furieux

    J'aime

Répondre à mara Boness Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s