Peut-on encore espérer une utilisation professionnelle de Clubhouse ?

Il y a quelques semaines, j’écrivais une note un brin optimiste et déterminée pour proposer une façon de re-dynamiser Clubhouse et lui assurer une forme de pérennité. J’avais l’idée d’une room un peu permanente sur laquelle on se calerait un peu à la manière d’une fréquence radio… Je ne vais pas répéter, je vous invite à lire ma note si vous voulez en savoir plus.

En fait, j’avais tort.

Je ne crois pas que ça va fonctionner et j’ai abandonné l’idée. Il y a trois choses qui ont fini par me convaincre que ce n’était pas viable. Et selon moi, les trois risquent de faire couler Clubhouse dans les abysses du web social.

La première est ce que j’appelle l’effet de clan ou de cour d’école (au choix). Plus que tout autre réseau social, cette application, de par le fonctionnement particulier de son algorithme, enferme rapidement les utilisateurs dans des micro-communautés un peu étouffantes et sclérosantes. On voit toujours les mêmes, les groupes se forment et se structurent, se rassemblent par affinité et forment de petites bandes. Conséquence inéluctable, ces rassemblements créent des oppositions et des rivalités malsaines. C’est hélas humain et cela se passe à micro ouvert, générant drama sur drama. Les nouveaux arrivants découvrent ça avec stupéfaction et n’ont pas franchement envie d’y retourner. On les comprend. L’audience s’amenuise, inexorablement.

La deuxième est la conséquence de la première, le manque de renouvellement. Puisque l’on a tendance à voir toujours les mêmes personnes, on n’a plus l’impression de découvrir quelque chose, de faire de nouvelles rencontres. On est plus dans la routine, l’habitude, quelque chose d’assez proche du rendez-vous impromptu sur nos places du marché d’antan le dimanche matin où l’on connaissait tout le monde, où l’on avait toujours plaisir à se croiser et quelque chose à se dire. Quelque chose de pas forcément profond, mais un propos cordial sur la météo, le temps qui passe, l’actualité… Du coup, sur Clubhouse en ce moment, on est rapidement hanté par la question du rapport temps/bénéfice et l’on se dit que l’on a sans doute mieux à faire que de consacrer nos journées à ces échanges, fussent-ils agréables.

La troisième raison est une conséquence des deux premières, le nivellement vers le bas. L’effet de clan et le manque de renouvellement semblent avoir eu raison de la plupart des créateurs de contenu qui proposaient des expériences de haut niveau, parfois exigeantes intellectuellement. Ils se sont essoufflés par manque d’audience et d’engagement. Les rooms thématiques qui permettaient d’interagir avec des experts incontestables et d’apprendre quelque chose ont presque toutes disparu au profit de rooms « machine à café », juste conversationnelles au sein desquelles la parole circule sans sélection, où les poncifs et les saillies de type brèves de comptoir fusent sans que personne n’y trouve rien à redire.

Ne vous méprenez pas, il n’y a nulle condescendance dans mon propos, juste des regrets de devoir faire ces constatations. Je ne juge personne et si l’application telle qu’elle est aujourd’hui ravit les quelques utilisateurs qui y sont toujours actifs, alors c’est très bien et j’en suis très content pour eux.

Sincèrement.

Je me dis simplement que ce que je viens de décrire éloigne un peu plus Clubhouse de la promesse d’une utilisation professionnelle, c’est-à-dire d’une utilisation qui permettrait d’exploiter les rooms pour, d’un côté — celui des utilisateurs lambdas — y acquérir une compétence professionnelle avérée ou pour tout simplement progresser à titre personnel et, de l’autre — celui des marques et des annonceurs — y développer de l’impact et de l’influence sur une audience cible. Mais ce n’est peut-être pas non plus l’objectif d’un réseau social. Allez savoir…

Je ne vais pas lâcher l’affaire pour autant. Je vais créer une nouvelle initiative début septembre et si celle-ci sera bien moins ambitieuse que celle énoncée par ma précédente note en référence de cet article, j’espère néanmoins qu’elle apportera quelque chose de nouveau et d’intéressant à tous

A suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s